Prochainement

jeudi 31 décembre 2015

19/12/2015 • Le Coufidou... Mais qu'est-ce donc ?

Soirée Coufidou...

Nous nous retrouvâmes ce samedi 19 décembre à une cinquantaine de convives pour célébrer un moment festif et de retrouvailles en clôture à cette année 2015 finissante. De nombreux membres de l'association d'origine et d'ABCompostelle étaient venus ce soir là avec un plaisir non dissimulé.
Décidés cette année à poursuivre la découverte des plats typiques régionaux de ces contrées traversées lors de nos chemins entre Le Puy en Velay et Santiago, nous nous étions arrêtés, après l'aligot de l'Aubrac cette année tenait à mettre en exergue
Quelques photos, ci-dessous, de cette soirée mémorable ou la bonne humeur et le grand bonheur de se retrouver marquèrent la soirée du Coufidou (*). Jean Pierre nous avait réservé un diaporama de notre sortie de septembre 2015 à Saint Malo avec un engouement non dissimulé pour cette région. Françoise et Martine se prêtèrent à l'instrumentation musicale et nous exécutèrent des airs folkloriques traditionnels. De quoi se dégourdir les jambes de temps à autre durant cette soirée. Tout se prêtait au partage d'une franche amitié.



Un public très attentif au discours de sa présidente
à la soupe... Enfin ! Au Coufidou.
 

Rétrospective par J.Pierre de notre grande sortie de septembre.
On y remarque comme un air armoricain
Quelques airs folkloriques traditionnels, histoire de se dégourdir les jambes...

 


Ah ! Mon beau chapeau...


Trois pas à droite, trois pas à gauche et on tourne...
 (*) Ben ! Mais c'est quoi du Coufidou ?
Le Coufidou est un plat aveyronnais pure souche. On le retrouve sur toutes les tables, depuis les époques les plus reculées. Économique, nourrissant, il a constitué lors des temps difficiles le met le plus consommé dans les familles nombreuses...
Cette recette est proche de celle de la daube de bœuf.
Cette recette est préparée avec de la joue de bœuf mijoté avec du vin rouge corsé.
Pour plus de précision voir "Coufidou aveyronnais de l'Aubrac"


jeudi 17 décembre 2015

06/12/2015 • Randonnées Labosse, Le Vaumain

Nous nous sommes retrouvés ce dimanche 6 décembre à 12 marcheurs au pieds de l'église de Labosse, où, prévoyante, Annie avait placé une petite tablette pliante et y avait installé quelques douceurs avec café et thé. De quoi prendre des forces avant même que de partir.

Ici de passage au Vauroux
Où nous admirons quelques faïençages décoratifs

Le soleil un peu caché par une brume matinale fit place en fin de matinée à un soleil timide mais bien présent.

La photo de groupe s'impose avant de regagner le Vaumain
à la fin de cette petite marche, nous avions rendez-vous, afin de "casser la croûte", dans la salle des fêtes du Vaumain, mise à disposition par la municipalité qui, pour l'heure, était occupée aux tâches électorales du jour. Cette petite place possède, ô quelle chance, un distributeur de pain, approvisionné par un des boulangers du secteur.

Restauré, réchauffé, reposé, nous voici parti pour un petit tour digestif au sein de cette bourgade où nous aurons la chance de pouvoir visiter l'église : Sa restauration extérieure, œuvre de la commune, l'a été par l'employé communal, maçon de son métier... Rejointoiement des façades, porche et même du clocher, pas moins ! Un travail de titan effectué avec grand soin.



Le retable quand à lui restauré par des spécialistes, et devenu célèbre, fait l'objet, avec d'autres, d'admiration, d'articles et commentaires élogieux.
Vous pouvez télécharger la plaquette sur "Le Retable du Vaumain sur le site gouvernemental du ministère de la culture (DRAC Picardie). ici ou
Un détail du Retable du Vaumain
Et un Saint Nicolas que nous ne pouvions pas oublier en ce 6 décembre...
Extrait de l'article de la DRAC Picardie : (voir l'article en entier)
Le retable de l’église de Le Vaumain est un retable en bois sculpté polychromé
datant du XVIème siècle, représentatif de la production de l’Oise. Il illustre la
Passion du Christ en plusieurs scènes, le sujet étant récurrent pour ce type de
retable. Classé Monument Historique depuis 1905, le retable a fait l’objet d’une
restauration pendant 10 mois, de 2010 à 2011. Plusieurs restaurateurs de
sculptures sont intervenus sous la conduite de Jennifer Vatelot, restauratrice
spécialiste de sculpture.

vendredi 13 novembre 2015

08/11/2015 • Le Fay Saint Quentin - Marche, pique-nique visite et brousillade



Nous sommes une vingtaine à nous être retrouvés au Fay Saint Quentin, accueillis chez eux par Colette et Jean-Louis où un bon café chaud et des gâteaux nous attendaient pour commencer la journée.

Nous somme ensuite partis randonner dans les plaines par le Sud. Dans une nature aux couleurs d’automne où les champs à la terre brune étaient travaillés par les cultivateurs –en résonnance à notre thème du jour -, nous avons progressé par les chemins à la terre lourde. Nous avons bénéficié du soleil et de la douceur de notre temps ; les rires des enfants nous ont accompagnés une bonne partie de la matinée.

Pour le déjeuner, nous étions de retour chez nos amis du Fay où, formant une belle tablée, nous avons partagé le pique-nique (abondant !) tiré du sac à dos dans la bonne humeur.
Sympathique pique-nique
Après le repas, Joël, un gars du village, nous a rejoint pour nous le faire visiter, notamment autour du thème des fermes de nos villages. Le Fay tire son nom du latin « fagus » qui veut dire « hêtre » et placé sous le patronage de Saint Laurent.


Nous avons pu visiter une ferme caractéristique de la vie de nos campagnes et qui a eu fourmillé jusqu’en 1960. Jean-Louis, ex - exploitant dans cette ferme, et Joël ont pu nous expliquer la vie des champs de l’époque, des bêtes qui y vivaient (chevaux de trait, vaches et plus de 300 moutons) mais aussi l’organisation des tâches quotidiennes, les journées longues et physiques pour tous, la vie des ouvriers agricoles, la bienveillance du patriarche à la veille de la mécanisation de nos campagne, les autres  métiers du village liés à la vie de la ferme… le tout agrémenté des anecdotes de nos deux compères.
 


Ce fut vraiment une visite riche et très intéressante qui nous a replongé, avec émotion, dans un passé pas si éloigné.

Nous avons repris la visite commentée sous la houlette de nos guides, passant par l’ancien café, la mare aux canards, la ferme ayant servi de kommandatur pendant la 2ème guerre mondiale et ayant vu l’assassinat de 3 alliés le jour de la libération…

Au travers le village, nous avons été guidés par Saint Laurent

qui nous a mené au prieuré et à l’église.
 

Là encore nous avons été accueillis très gentiment et nous avons pu découvrir dans l’enceinte du prieuré du 12ème siècle la grange aux dîmes toujours debout.
 


Nous avons fini cette découverte du Fay par la visite de l’église romane, récemment restaurée.


De retour chez nos hôtes du jour, nous avons terminé la journée par une brousillade ! Moment convivial aux senteurs de Corrèze ! … Chauds les marrons !



La brousillade

10/10/2015 • Vers Compostelle... Avec l'Arche, Suite


Dans le brouillard, l’Arche et les marcheurs de l’ABCompostelle se sont rendus en véhicules  à Serans.
De l’église, marquée de graffitis représentant la coquille des pèlerins, nous avons quitté le village par les champs. Et c’est joyeux et sous le soleil que nous avons progressé en plaine.
Nous avons alors quitté le département de l’Oise et notre région pour entrer dans le département du Val d’Oise… nous sommes en marche vers de nouveaux horizons, de nouvelles aventures ! Saint Jacques nous guide !


 Nous nous sommes arrêtés sur les hauteurs de Blamécourt pour déjeuner. Sous le soleil nous avons profité d’un beau panorama. A ce moment, nous avons été heureux d’écouter ensemble le message que Jean-Pierre Minoux nous a adressé, et de découvrir les souvenirs de Bretagne qu’il nous a fait passer suite à la grande sortie annuelle de l’ABCompostelle sur les bords de la Rance en septembre dernier.
Après un pique-nique tiré du sac à dos, nous nous sommes remis en marche vers Magny-en-Vexin.


Dans la joie nous sommes arrivés à l’église Notre Dame de la Nativité
 

Nous y avons été accueillis par Joachim et Ana.
 
Joachim a tamponné nos créanciales. Joachim, Ana et Martine nous ont réservé un accueil très fraternel et nous avons partagé avec eux un moment convivial autour d’un café toujours sous le soleil.
Ana nous a parlé de l’association « Paix et joie ». Un grand merci à eux tous et à Anne-Marie avec qui nous avions préparé cette rencontre pour cet accueil !
Nous sommes repartis requinqués et toujours joyeux par les jardins, les champs de maïs et les pâtures ; nous y avons vu canards, dindon, paon, vaches et bœufs…





Nous avons terminé cette randonnée en arrivant à Hodent.
Les marcheurs de l’ABCompostelle ont poursuivi l’après-midi par une visite du château de Villarceaux, ce fut un très agréable moment dans un site magnifique.